Déconfinement : le bon moment pour un nettoyage de printemps

En quelques jours, bien des certitudes et des limites ont explosé. Les budgets sont devenus officiellement caducs, les modes de travail et de collaboration ont changé, les délocalisations et les chaînes d’approvisionnement non maîtrisées … .Les oracles occupent le terrain avec leurs prévisions : tout va redevenir comme avant, ou tout va changer. Pourtant, impossible de savoir comment 2020 va se terminer, et encore moins de quoi 2021 sera faite.

Alors, loin des grands affrontements théoriques et politiques, il est temps pour les entrepreneurs-euses d’agir pragmatiquement pour obtenir quelques fruits de cette crise.

Voici des idées simples à mettre en place immédiatement :

  1. Récolter les constats et suggestions des collaborateurs-trices : il y a des trésors d’amélioration à découvrir avant de reprendre les bonnes vieilles habitudes.
  2. Supprimer les séances ou instances qui n’ont manqué à personne.
  3. Développer les technologies qui se sont montrées utiles, se débarrasser des autres
  4. Favoriser les fournisseurs locaux, créer des partenariats gagnant-gagnant orientés moyen long terme.
  5. Tester son business model en fonction de l’augmentation probable des coûts et de la complexité des transports.
  6. Identifier les activités pertinentes et efficaces en télétravail.
  7. Identifier les collaborateurs-trices isolé-e-s, ou qui n’ont pas de backup. Trop de décisions ou actions ont été bloquées par l’absence d’une personne.
  8. Recréer de vrais espaces de partage informels. Les apéros et les petits déjeuners sont vitaux.
  9. Faire évoluer les horaires de travail en fonction des pics de productivité.
  10. Récompenser celles et ceux qui ont contribué à traverser les turbulences, identifier ceux qui ont posé des problèmes. Choisir les profils et les comportements que nous voulons désormais favoriser.

Evident ? Certainement. Mais nous verrons combien d’entres-nous le feront avant de replonger dans le tourbillon du quotidien.