Nos dernières news

Un employeur doit-il, peut-il inciter ses collaborateurs à utiliser l’application de traçage SwissCovid ?

La pandémie que nous venons de connaître a eu un effet collatéral très inquiétant : une accélération de l’intrusion de l’Etat et des entreprises dans la vie privée et personnelle des citoyen-ne-s et des collaborateurs-trices du monde entier. Même si cette intrusion a eu pour justification notre santé et notre sécurité, elle n’est pas sans problème, et pose beaucoup de questions délicates, en particulier pour le monde du travail :

  • L’employeur est-il devenu de fait responsable de la sécurité sanitaire de ses employé-e-s ? Au bureau uniquement ? Sur le trajet ? Pendant le télétravail ?
  • Doit-il garantir qu’une personne qui accède à ses locaux est protégée contre les maladies contagieuses ? Et interdire aux personnes malades de venir travailler ? Et si oui, pour quelles maladies ? Et combien de temps ?
  • Doit-il maintenir les personnes sensibles ou fragiles à domicile ? Les libérer de l’obligation de travailler si le télétravail n’est pas possible ? Leur trouver un autre emploi ?

Les juristes et les politiques ne vont pas tarder à s’emparer de ces questions, en donnant des réponses qui se basent sur leur vision polarisée du monde du travail. Mais les vraies questions auxquelles il faudra répondre seront les suivantes :

Jusqu’où les entreprises devront / pourront-elles aller dans la prise d’information sur l’état de santé de leurs collaborateurs-trices ? Et comment gérer ces données sensibles pour éviter les discriminations ? Mais également, pour lutter contre les tricheurs ?

Je crains que les réponses apportées à ces questions se transforment rapidement en usine à gaz, avec la création de textes de loi, d’intervenants externes, de procédures de médiations.

Et que tel un boomerang, les bonnes intentions du début deviennent les pavés vers l’enfer technocratique.

Alors quelle solution ?

Maintenir la responsabilité de la gestion de sa santé sur chacun d’entre nous, et laisser les employeurs remplir leur mission : organiser le travail de manière à ce qu’il réponde aux besoins des clients, des collaborateurs, et en veillant à ce que ce ne soit pas le travail qui rende malade.

Alors dans ce contexte, un employeur peut encourager ses collaborateurs à utiliser l’application SwissCovid, mais à titre personnel, et en toute confidentialité.

30 juin 2020, Humain
Déconfinement : le bon moment pour un nettoyage de printemps
En quelques jours, bien des certitudes et des limites ont explosé. Les budgets sont devenus officiellement caducs, les modes de travail et de collaboration ont changé, les délocalisations et les chaînes d’approvisionnement non maîtrisées … .Les oracles occupent le terrain avec leurs prévisions : tout va redevenir comme avant, ou tout va changer. Pourtant, impossible de savoir comment 2020 va se terminer, et encore moins de quoi 2021 sera faite. Alors, loin des grands affrontements théoriques et politiques, il est temps pour les entrepreneurs-euses d’agir pragmatiquement pour obtenir quelques fruits de cette crise. Voici des idées simples à mettre en place immédiatement :
  1. Récolter les constats et suggestions des collaborateurs-trices : il y a des trésors d’amélioration à découvrir avant de reprendre les bonnes vieilles habitudes.
  2. Supprimer les séances ou instances qui n’ont manqué à personne.
  3. Développer les technologies qui se sont montrées utiles, se débarrasser des autres
  4. Favoriser les fournisseurs locaux, créer des partenariats gagnant-gagnant orientés moyen long terme.
  5. Tester son business model en fonction de l’augmentation probable des coûts et de la complexité des transports.
  6. Identifier les activités pertinentes et efficaces en télétravail.
  7. Identifier les collaborateurs-trices isolé-e-s, ou qui n’ont pas de backup. Trop de décisions ou actions ont été bloquées par l’absence d’une personne.
  8. Recréer de vrais espaces de partage informels. Les apéros et les petits déjeuners sont vitaux.
  9. Faire évoluer les horaires de travail en fonction des pics de productivité.
  10. Récompenser celles et ceux qui ont contribué à traverser les turbulences, identifier ceux qui ont posé des problèmes. Choisir les profils et les comportements que nous voulons désormais favoriser.
Evident ? Certainement. Mais nous verrons combien d’entres-nous le feront avant de replonger dans le tourbillon du quotidien.
23 avril 2020, Humain
Nouvelle Associée chez RHconseil SA
RH Conseil SA a le plaisir de vous annoncer l’arrivée de sa nouvelle associée, Sophie Dubuis. Au bénéfice d’un MBA de HEC Genève et d’une formation en coaching, parlant 4 langues, Sophie Dubuis est directrice de Bucherer Genève où elle a mené à bien la réorganisation de la structure et la rénovation du bâtiment de la Rue du Rhône. Elle a débuté sa carrière à Zurich dans le domaine du tourisme avant de travailler à Palexpo et de diriger le Centre International de Conférences Genève (CICG). Elle est également présidente de la fondation Genève Tourisme & Congrès, de la Fédération du commerce genevois et représente le canton de Genève au sein de l’Union patronale suisse. Orientés vers la réalisation et l’humain, Sophie Dubuis et Christian Oberson proposent un accompagnement sur mesure pour des projets complexes durant les périodes critiques, afin de soutenir une structure, les personnalités qui la composent ou un individu en développement. Orientés résultats, complémentaires et optimistes, ils sont convaincus que les individus et les organisations peuvent faire valoir le meilleur d’eux-mêmes au bénéfice de leur environnement et des personnes impliquées, et cela dans un esprit de durabilité et d’harmonie. Dans la continuité des 18 ans d’activité de RH Conseil SA, Sophie et Christian sont à votre écoute pour vous soutenir et créer avec vous des solutions personnalisées. Celles-ci permettront à chacun de trouver sa juste place et à l’organisation d’atteindre ses objectifs, de magnifier son impact et, qui sait, de réaliser ses rêves.  
14 juin 2019, Humain

catégories

stratégie
réalisation
résultat
humain

nos actualités

  • Un employeur doit-il, peut-il inciter ses collaborateurs à utiliser l’application de traçage SwissCovid ?
    Par Christian Oberson

    La pandémie que nous venons de connaître a eu un effet collatéral très inquiétant : une accélération de l’intrusion de l’Etat et des entreprises dans la vie privée et personnelle des citoyen-ne-s et des collaborateurs-trices du monde entier. Même si cette intrusion a eu pour justification notre santé et notre sécurité, elle n’est pas sans problème, et pose beaucoup de questions délicates, en particulier pour le monde du travail :

    • L’employeur est-il devenu de fait responsable de la sécurité sanitaire de ses employé-e-s ? Au bureau uniquement ? Sur le trajet ? Pendant le télétravail ?
    • Doit-il garantir qu’une personne qui accède à ses locaux est protégée contre les maladies contagieuses ? Et interdire aux personnes malades de venir travailler ? Et si oui, pour quelles maladies ? Et combien de temps ?
    • Doit-il maintenir les personnes sensibles ou fragiles à domicile ? Les libérer de l’obligation de travailler si le télétravail n’est pas possible ? Leur trouver un autre emploi ?

    Les juristes et les politiques ne vont pas tarder à s’emparer de ces questions, en donnant des réponses qui se basent sur leur vision polarisée du monde du travail. Mais les vraies questions auxquelles il faudra répondre seront les suivantes :

    Jusqu’où les entreprises devront / pourront-elles aller dans la prise d’information sur l’état de santé de leurs collaborateurs-trices ? Et comment gérer ces données sensibles pour éviter les discriminations ? Mais également, pour lutter contre les tricheurs ?

    Je crains que les réponses apportées à ces questions se transforment rapidement en usine à gaz, avec la création de textes de loi, d’intervenants externes, de procédures de médiations.

    Et que tel un boomerang, les bonnes intentions du début deviennent les pavés vers l’enfer technocratique.

    Alors quelle solution ?

    Maintenir la responsabilité de la gestion de sa santé sur chacun d’entre nous, et laisser les employeurs remplir leur mission : organiser le travail de manière à ce qu’il réponde aux besoins des clients, des collaborateurs, et en veillant à ce que ce ne soit pas le travail qui rende malade.

    Alors dans ce contexte, un employeur peut encourager ses collaborateurs à utiliser l’application SwissCovid, mais à titre personnel, et en toute confidentialité.

One thought on “blog”


Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function twentyfifteen_comment_nav() in /home/clients/a06b9b71f96d0dd0340614663236f0cf/web/wp-content/themes/buxum-rhconseil/comments.php:33 Stack trace: #0 /home/clients/a06b9b71f96d0dd0340614663236f0cf/web/wp-includes/comment-template.php(1532): require() #1 /home/clients/a06b9b71f96d0dd0340614663236f0cf/web/wp-content/themes/buxum-rhconseil/page.php(293): comments_template() #2 /home/clients/a06b9b71f96d0dd0340614663236f0cf/web/wp-includes/template-loader.php(106): include('/home/clients/a...') #3 /home/clients/a06b9b71f96d0dd0340614663236f0cf/web/wp-blog-header.php(19): require_once('/home/clients/a...') #4 /home/clients/a06b9b71f96d0dd0340614663236f0cf/web/index.php(17): require('/home/clients/a...') #5 {main} thrown in /home/clients/a06b9b71f96d0dd0340614663236f0cf/web/wp-content/themes/buxum-rhconseil/comments.php on line 33